Les options

L'option théâtre

Par admin pasteur, publié le jeudi 12 septembre 2013 21:27 - Mis à jour le samedi 19 octobre 2013 16:28

L’enseignement est assuré par une équipe mixte, composée d’enseignants et de comédiens-metteurs en scène qui apportent leur savoir-faire professionnel et surtout leur propre engagement ; la pratique du jeu théâtral est fondamentale. Les élèves doivent assister à au moins 5 représentations dans l’année. Tour à tour « acteur », « spectateur, « metteur en scène », chacun est invité à développer ses capacités de créativité et d’analyse, en tant qu’individu et en tant que membre du groupe. Les élèves ont l’occasion de présenter leurs travaux.

Il s’agit d’un enseignement général et non de formation professionnelle. L’option théâtre est surtout une ouverture culturelle servant au développement de la créativité et de l’esprit critique. Une approche de l’histoire du théâtre et l’étude des spectacles auxquels les élèves assistent amène à réfléchir sur la pratique et à l’enrichir.

Cette option est proposée en option facultative en seconde (3h/semaine). Elle peut être poursuivie – ou commencée – en option obligatoire en première L et terminale L (5h/semaine, coefficient 6 au bac). Elle est également offerte en option facultative pour toutes les séries de première et terminale (3h/semaine, coefficient 2).

« Tel est l’enjeu : donner du sens aux savoirs en permettant à chaque enfant de se confronter à une démarche de création. Donner du sens aux savoirs en permettant à tous – et, en particulier, aux plus démunis – de rencontrer des créateurs et de s’engager eux-mêmes dans une démarche de création. Donner du sens aux savoirs en découvrant qu’ils aident à grandir. Ainsi rien ne peut remplacer cette expérience fondatrice d’un petit homme qui monte sur scène. Il lève la main. Fait un signe. Toute son intentionnalité passe dans un salut. Il sort de la gesticulation et fait, enfin, un geste. Un vrai. Il ne vit plus dans un agrégat informe où les êtres se bousculent sans se regarder ; il entre dans un espace symbolique où chacun peut occuper une place sans prendre toute la place. » (Philippe Meirieu)